Foire aux questions

FAQs

Quels sont les changements qui touchent les étudiants et les diplômés en médecine canadiens?
  1. Modifications de l’EACMC, partie I et partie II, en vue d’une harmonisation avec le nouveau plan directeur;
  2. Plus d’occasions pour passer et repasser l’EACMC, partie I (il sera offert quatre ou cinq fois par année, il est actuellement offert deux fois par année);
  3. Nouveaux documents préparatoires.
Pourquoi ces modifications sont-elles nécessaires?
Depuis 2011, le CMC examine de façon exhaustive ses processus d’évaluation, travaillant en collaboration avec toutes les facultés de médecine et tous les ordres des médecins, collèges de certification et autres partenaires. Ce processus a permis de déterminer les domaines susceptibles d’être améliorés. Il a notamment été conclu qu’il faudrait :

  1. mieux harmoniser le contenu des examens avec les besoins actuels en matière de soins de santé et les programmes d’études en médecine;
  2. augmenter le nombre d’occasions offertes pour passer et repasser l’EACMC, partie I;
  3. fournir des documents préparatoires additionnels pour l’EACMC, partie I et partie II.
Le nouveau plan directeur d’évaluation du CMC et l’initiative sur l’évolution des évaluations répondent à ces trois préoccupations.
Quels seront les avantages que ces modifications m’apporteront?
  1. L’EACMC, partie I, sera offert plus souvent que maintenant. Les candidats qui subissent et échouent à l’examen auront plus d’occasions de le passer de nouveau.
  2. Les étudiants canadiens en médecine qui en sont à leur dernière année d’études qui échouent à l’examen pourront le repasser avant d’obtenir leur diplôme.
  3. Les examens continueront de refléter la pratique médicale canadienne et les programmes d’études en médecine, qui sont en constante évolution..
À quel moment ces modifications entreront-elles en vigueur?
Le graphique qui suit illustre le calendrier relatif à l’évolution des examens du CMC.

Regardez et écoutez la Dre Claire Touchie, du CMC, qui fournit des détails précis quant à la façon dont le contenu des examens changera pour les étudiants et diplômés canadiens en médecine.