Nouvelles

avril 2017

Pourquoi le CMC apporte-t-il des modifications aux examens?
Les Canadiens mènent aujourd’hui une vie plus saine et vivent plus longtemps. Aussi, le Canada a la population la plus diversifiée du monde. La prestation des soins s’adapte rapidement afin de suivre le rythme des changements mondiaux

Les Canadiens mènent aujourd’hui une vie plus saine et vivent plus longtemps. Aussi, le Canada a la population la plus diversifiée du monde. La prestation des soins s’adapte rapidement afin de suivre le rythme des changements mondiaux.

Comme la prestation des soins de santé aux Canadiens évolue, les compétences de nos professionnels de la santé du pays doivent refléter la réalité de la pratique médicale et les besoins courants des Canadiens en matière de soins de santé.

Apporter des modifications aux examens du CMC est nécessaire pour moderniser et simplifier l’expérience des candidats qui subissent un examen. Ces modifications constituent un projet d’envergure et ont nécessité des consultations approfondies avec des partenaires du milieu médical, y compris des professionnels de la santé, des enseignants et des étudiants en médecine.

Les mesures suivantes sont en voie d’être adoptées afin d’assurer que la médecine continue d’être pratiquée de façon sécuritaire et efficace :

  • révision des examens et harmonisation de ceux‑ci avec notre nouveau plan directeur;

  • augmentation de la fréquence des examens;

  • élaboration de documents préparatoires supplémentaires.


Ces étapes font partie de l’engagement du CMC envers les Canadiens, c’est-à-dire permettre la prestation des meilleurs soins médicaux qui soient grâce à l’excellence de l’évaluation des médecins.

Mises à jour aux Objectifs des examens d’aptitude
Changements apportés aux Objectifs du CMC : Avec les modifications qui seront apportées au plan directeur des examens d'aptitude du Conseil médical du Canada à compter de 2018, les révisions suivantes ont été apportées aux Objectifs du CMC. Les Objectifs définissent les qualités que devraient posséder les diplômés en médecine qui commencent à exercer la profession de façon autonome ou sous supervision au Canada et s’adressent également aux candidats qui se préparent aux examens du CMC, aux enseignants et aux organismes d’évaluation de la médecine dans le monde entier.

Changements apportés aux Objectifs du CMC : Avec les modifications qui seront apportées au plan directeur des examens d'aptitude du Conseil médical du Canada à compter de 2018, les révisions suivantes ont été apportées aux Objectifs du CMC. Les Objectifs définissent les qualités que devraient posséder les diplômés en médecine qui commencent à exercer la profession de façon autonome ou sous supervision au Canada et s’adressent également aux candidats qui se préparent aux examens du CMC, aux enseignants et aux organismes d’évaluation de la médecine dans le monde entier.

Les Objectifs servent de guide pour l’élaboration des questions de l’examen d’évaluation du Conseil médical du Canada (EECMC), de l’examen de la Collaboration nationale en matière d’évaluation (CNE) et de l’examen d’aptitude du Conseil médical du Canada (EACMC), partie I et partie II.

Pourquoi faisons-nous cela?

  • Les révisions sont apportées aux Objectifs du CMC pour garantir qu'ils sont conformes aux plans d'examen nouvellement approuvés.


Vous trouverez de l'information détaillée concernant le projet sur le plan directeur en consultant le lien suivant. 

Comment les Objectifs ont-ils été structurés?

Les Objectifs ont été organisés en fonction des rôles des médecins tels qu’ils sont définis dans le référentiel CanMEDS (Canadian Medical Education Directives for Specialists) du Collège royal des médecins et chirurgiens. Cela comprend les rôles de communicateur, de collaborateur, de promoteur de la santé, de leader et gestionnaire, d’érudit, de professionnel et d’expert médical. Le référentiel CanMEDS est bien établi au Canada et est reconnu dans le monde entier.

Utiliser les Objectifs comme guide d’étude

Les Objectifs sont également organisés en fonction des présentations cliniques et des diagnostics, comprenant chacun des Objectifs d’apprentissage qui établissent les attentes à l’égard des médecins canadiens. Pour la préparation aux examens d’aptitude du CMC, chaque rôle et chaque présentation clinique ou diagnostic peuvent être revus en portant une attention particulière aux Objectifs principaux et spécifiques connexes..

Pour vous aider à repérer les révisions spécifiques apportées aux Objectifs du CMC, nous avons regroupé plusieurs listes de suivi pour votre information. Les listes ont été divisées en trois catégories : nouveaux Objectifs, Objectifs révisés et Objectifs supprimés.

Nouvelles dates de diffusion des résultats pour l’EACMC, partie I, et l’EACMC, partie II — En vigueur en 2018
Nouvelles dates de diffusion des résultats pour l’EACMC, partie I, et l’EACMC, partie II, entreront en vigueur en 2018 : Soyez avisés que pour l’EACMC, partie I, du printemps 2018, la nouvelle date de diffusion des résultats sera en juillet 2018 et pour l’EACMC, partie II, de l’automne 2018, la date de diffusion des résultats sera janvier 2019.

Nouvelles dates de diffusion des résultats pour l’EACMC, partie I, et l’EACMC, partie II, entreront en vigueur en 2018 : Soyez avisés que pour l’EACMC, partie I, du printemps 2018, la nouvelle date de diffusion des résultats sera en juillet 2018 et pour l’EACMC, partie II, de l’automne 2018, la date de diffusion des résultats sera janvier 2019.

 Pourquoi faisons-nous cela?

  • Les nouvelles dates de diffusion des résultats sont liées au lancement des nouveaux examens et au temps nécessaire pour compléter l’exercice de l’établissement du seuil de réussite après chaque examen.


Impact :

  • Dans certains cas, les programmes de formation postdoctorale exigent, de leurs résidents, les résultats de l’EACMC, partie I. Pour ces programmes, veuillez prendre note du changement de date de diffusion des résultats de l’EACMC, partie I, du printemps 2018 (en juillet 2018) afin de réorienter ou changer la date de cette exigence pour cette session.

  • Les candidats qui prévoient subir l’EACMC, partie II, de l’automne 2018 doivent être au courant de ce changement de date de diffusion des résultats, particulièrement s’ils doivent soumettre leurs résultats à d’autres organisations médicales avant la fin de l’année 2018.

Publication des spécifications de contenu de l’EACMC, partie II
Spécifications de contenu de l’EACMC, partie II : Suite à la publication des spécifications de contenu de l’EACMC, partie I, les spécifications de l’EACMC, partie II ont également été affichées, détaillant les pondérations de contenu pour les deux catégories du plan directeur : activités du médecin et dimension des soins.

Spécifications de contenu de l’EACMC, partie II : Suite à la publication des spécifications de contenu de l’EACMC, partie I, les spécifications de l’EACMC, partie II ont également été affichées, détaillant les pondérations de contenu pour les deux catégories du plan directeur : activités du médecin et dimension des soins.

À noter : Les spécifications de contenu se référeront aux pondérations de contenu de l’EACMC, partie I à compter du printemps 2018 et aux pondérations de contenu de l’EACMC, partie II à compter de l’automne 2018.

Annonces supplémentaires
Séance administrative du CMC à la CCME : Le lundi 1er mai 2017 à Winnipeg, Manitoba : Le CMC est fier de participer à la Conférence canadienne sur l'éducation médicale (CCEM). Ceux qui participeront à la CCEM sont encouragés à participer à la séance administrative du CMC le lundi 1er mai de 13 h à 14 h 30 (heure normal du Centre) à l’hôtel Delta, salle Charleswood B pour les dernières nouvelles et mises à jour touchant l’Évolution des évaluations.

Séance administrative du CMC à la CCME : Le lundi 1er mai 2017 à Winnipeg, Manitoba : Le CMC est fier de participer à la Conférence canadienne sur l'éducation médicale (CCEM). Ceux qui participeront à la CCEM sont encouragés à participer à la séance administrative du CMC le lundi 1er mai de 13 h à 14 h 30 (heure normal du Centre) à l’hôtel Delta, salle Charleswood B pour les dernières nouvelles et mises à jour touchant l’Évolution des évaluations.

Veuillez faire parvenir cette invitation à vos collègues qui participeront à la CCEM.

 Le lundi 1er mai 2017, nous vous invitons à participer à notre séance administrative intitulée : The times they are a’changing. Au cours de cette séance, nous examinerons les thèmes suivants :

  • Les modifications à venir aux examens du CMC et les activités de communications qui appuieront cette évolution.

  • Un aperçu des nouveaux rapports de résultats pour nos candidats.

  • Révision des résultats d’une activité pilote universitaire au sujet des examens de questions à choix multiples.


Nous mettrons également en évidence les outils d'orientation d'appui pour les candidats et nous discuterons des documents préparatoires additionnels disponibles. Veuillez noter que la séance sera offerte en anglais seulement.

Conférenciers / ères du CMC :

  • Dr Ian Bowmer, Directeur général

  • Mme Jessica Hertzog-Grenier, Directrice des Communications

  • André De Champlain, Directeur de Psychométrie et services docimologiques

  • Mme Ingrid De Vries, Directrice associée du Bureau d’évaluation


Date/heure : Le lundi 1er mai 2017 de 13 h à 14 h 30

Lieu : Hôtel Delta, salle Charleswood B

mars 2017

Pourquoi le CMC apporte-t-il des modifications aux examens?
Les Canadiens mènent aujourd’hui une vie plus saine et vivent plus longtemps. Aussi, le Canada a la population la plus diversifiée du monde. La prestation des soins s’adapte rapidement afin de suivre le rythme des changements mondiaux.

Les Canadiens mènent aujourd’hui une vie plus saine et vivent plus longtemps. Aussi, le Canada a la population la plus diversifiée du monde. La prestation des soins s’adapte rapidement afin de suivre le rythme des changements mondiaux.

Comme la prestation des soins de santé aux Canadiens évolue, les compétences de nos professionnels de la santé du pays doivent refléter la réalité de la pratique médicale et les besoins courants des Canadiens en matière de soins de santé.

Apporter des modifications aux examens du CMC est nécessaire pour moderniser et simplifier l’expérience des candidats qui subissent un examen. Ces modifications constituent un projet d’envergure et ont nécessité des consultations approfondies avec des partenaires du milieu médical, y compris des professionnels de la santé, des enseignants et des étudiants en médecine.

Les mesures suivantes sont en voie d’être adoptées afin d’assurer que la médecine continue d’être pratiquée de façon sécuritaire et efficace :

  • révision des examens et harmonisation de ceux‑ci avec notre nouveau plan directeur;

  • augmentation de la fréquence des examens;

  • élaboration de documents préparatoires supplémentaires.


Ces étapes font partie de l’engagement du CMC envers les Canadiens, c’est-à-dire permettre la prestation des meilleurs soins médicaux qui soient grâce à l’excellence de l’évaluation des médecins.

Annonces de mars 2017 : Examen d’aptitude du Conseil médical du Canada (EACMC), partie I, et sa prestation en 2018
En 2018, la prestation des examens se poursuivra aux centres d’examen actuels et en 2019 s’élargira lorsque les examens seront offerts par un fournisseur : Il n’y aura pas de changement en 2018, puisque la prestation des examens se fera encore au sein des facultés. Nous prévoyons lancer le modèle de prestation par un fournisseur dans toutes les villes canadiennes où les examens se poursuivent actuellement et à l’étranger dès le printemps 2019.

En 2018, la prestation des examens se poursuivra aux centres d’examen actuels et en 2019 s’élargira lorsque les examens seront offerts par un fournisseur : Il n’y aura pas de changement en 2018, puisque la prestation des examens se fera encore au sein des facultés. Nous prévoyons lancer le modèle de prestation par un fournisseur dans toutes les villes canadiennes où les examens se poursuivent actuellement et à l’étranger dès le printemps 2019.

Pourquoi faisons-nous cela?

  • Pour garantir la continuité à court terme et assurer un vaste accès aux candidats, plus particulièrement pour la période d’examen du printemps où la plupart des candidats passent l’EACMC, partie I.

  • En 2019, le passage au modèle de prestation par un fournisseur permettra d’offrir plus d’occasions pour passer l’EACMC, partie I.

Les changements touchant l’expérience du candidat subissant un examen qui seront apportés en 2018 comprennent les suivants :
Un segment plus long de questions à choix multiples, la possibilité de choisir la langue au début de l’examen uniquement et la possibilité de marquer des questions durant le segment de questions à choix multiples et d’y revenir à tout moment durant cette portion de l’examen.

Un segment plus long de questions à choix multiples, la possibilité de choisir la langue au début de l’examen uniquement et la possibilité de marquer des questions durant le segment de questions à choix multiples et d’y revenir à tout moment durant cette portion de l’examen.

La nouvelle structure d’examen comportera un segment de questions à choix multiples plus long (4 heures) et un segment sur la prise de décisions cliniques plus court (3,5 heures). À l’heure actuelle, les candidats disposent de 3,5 heures pour terminer le segment de l’examen de questions à choix multiples et de 4 heures pour achever le segment sur la prise de décisions cliniques.

Pourquoi faisons-nous cela?

  • Le segment de questions à choix multiples est maintenant plus long afin de pouvoir évaluer plusieurs compétences dans les domaines de contenu requis


Les candidats devront choisir la langue de leur choix au début de l’examen le jour de l’examen, puis passer l’examen dans une seule langue; le choix de la langue ne peut être modifié durant l’examen, et la fonction qui permettait d’alterner entre l’anglais et le français durant l’examen ne sera plus offerte.

Pourquoi faisons-nous cela?

  • Nos analyses ont démontré que très peu de candidats se servaient de la fonction qui permettait d’alterner entre l’anglais et le français.

  • Ce changement est aussi fondé sur la rétroaction des partenaires, y compris celle des enseignants en médecine, qui ont demandé à ce que leurs candidats passent l’examen dans une seule langue.

  • La fonction d’alterner entre l’anglais et le français est désuète depuis que des mesures améliorées d’assurance de la qualité ont été introduites.

  • Aussi, le temps requis pour alterner entre l’anglais et le français présentait pour les candidats un risque éventuel de ne pas pouvoir compléter l’examen.

  • Nous procéderons à ce changement en 2018 afin de nous adapter à la façon dont l’examen sera offert dans les installations des fournisseurs en 2019.


Les candidats pourront marquer des questions durant le segment de questions à choix multiples et revenir à ces questions à tout moment durant cette portion de l’examen. Comme c’est le cas à l’heure actuelle, les candidats pourront encore marquer des questions sur la prise de décisions cliniques (PDC) et y revenir à tout moment durant le segment sur la PDC de l’examen.

Pourquoi faisons-nous cela?

  • Nous le faisons dans le but d’améliorer l’expérience des candidats qui passent l’examen et de nous adapter à la façon dont l’examen sera offert par des fournisseurs à partir de 2019.


 

Annonces supplémentaires de mars 2017 :
Nombre maximal de tentatives pour réussir l’EACMC, partie I et partie II, à partir de 2018 : Comme vous le savez peut-être, un nombre maximal de tentatives sera imposé aux candidats qui passeront l’EACMC, partie I et partie II, à partir de 2018.

Nombre maximal de tentatives pour réussir l’EACMC, partie I et partie II, à partir de 2018 : Comme vous le savez peut-être, un nombre maximal de tentatives sera imposé aux candidats qui passeront l’EACMC, partie I et partie II, à partir de 2018.

À partir de janvier 2018, les candidats pourront s’inscrire et subir l’examen d’aptitude du Conseil médical du Canada (EACMC), partie I, et partie II, jusqu’à un maximum de quatre fois. Entre la troisième et la quatrième tentative, le candidat devra attendre un an. Après quatre tentatives, et, en cas de circonstances personnelles exceptionnelles, les candidats pourront faire appel auprès du Comité central d’examen (CCE) afin d’obtenir une permission spéciale pour subir l’examen une cinquième fois.

Les tentatives effectuées avant 2018 ne compteront pas dans la limite totale; le nombre de tentatives commencera à compter en 2018. Si un candidat se voit accorder « aucun résultat », cette tentative ne sera pas comptabilisée. Cependant, un candidat qui échoue à l’examen ou se voit refuser un résultat sera considéré comme une tentative.

Cette politique, mise de l’avant par le Comité central des examens (CCE) du CMC et approuvée par le Conseil en septembre dernier, assure l’équité pour les candidats qui risquent de ne pas réussir l’examen après de nombreux essais et prévient une exposition excessive au contenu.