Rappel : Changements apportés aux critères d’admissibilité de l’examen de la CNE

Veuillez noter que le CMC apporte des changements à son programme d’examens de 2018 et de 2019 pour refléter la réalité de la pratique médicale et les besoins actuels des Canadiens en matière de soins de santé. Dans le cadre de cette transition, des changements aux critères d’admissibilité de l’examen de la Collaboration nationale en matière d’évaluation (CNE) seront apportés afin d’offrir aux candidats plus de souplesse et un meilleur accès à l’examen.

Veuillez noter que le CMC apporte des changements à son programme d’examens de 2018 et de 2019 pour refléter la réalité de la pratique médicale et les besoins actuels des Canadiens en matière de soins de santé. Dans le cadre de cette transition, des changements aux critères d’admissibilité de l’examen de la Collaboration nationale en matière d’évaluation (CNE) seront apportés afin d’offrir aux candidats plus de souplesse et un meilleur accès à l’examen.

Les changements suivants ont été mis en œuvre à compter de la session de mars 2018:

L’EECMC n’est plus un critère d’admissibilité pour présenter une demande à l’examen de la CNE

Les étudiants et les diplômés internationaux en médecine ne sont plus obligés de passer l’examen d’évaluation du Conseil médical du Canada (EECMC) avant de pouvoir présenter une demande à l’examen de la CNE depuis que l’EECMC a été éliminé.

Les candidats peuvent repasser l’examen de la CNE s’ils ont réussi l’examen (ou y ont échoué), jusqu’à trois tentatives au total

Avant 2018, seuls les candidats qui avaient échoué à l’examen pouvaient le subir de nouveau. Depuis 2018, les candidats qui l’ont réussi peuvent également le repasser. Le dernier résultat du candidat sera le seul valide et n’expirera pas.

Les candidats souhaitant subir l’examen de nouveau devront sauter une session avant de présenter de nouveau une demande. Par exemple, un candidat qui a passé l’examen de la CNE en septembre 2018 pourra subir de nouveau l’examen au plus tôt en septembre 2019, en sautant la session de mars 2019.

Les étudiants internationaux en médecine peuvent passer l’examen de la CNE dans les 12 mois précédant la date prévue d’obtention de leur diplôme

Étant donné que l’EECMC n’est plus un prérequis pour l’examen de la CNE, les étudiants internationaux peuvent s’inscrire pour l’examen de la CNE dans les 12 mois précédant l’obtention de leur diplôme, et peuvent subir l’examen de la CNE avant ou après l’EACMC, partie I. Ils peuvent également s’inscrire pour les deux examens en même temps.

Cette exigence ne s’applique pas aux candidats diplômés, lesquels peuvent présenter une demande pour l’examen en tout temps, étant donné qu’ils ont déjà obtenu leur diplôme en médecine.

Pour plus d’information sur l’examen de la CNE, visitez la page Faire demande et critères d’admissibilité.